• Les mystères de l'Ile de Pâques

    L'île de Pâques ou Rapa Nui est une île isolée du pacifique à l'ouest du Chili, pays dont elle fait partie. Elle couvre 162,5 km² et compte 2000 habitants en 2004.

    L’Ile de Pâques, elle-même aride et pauvre en végétation, se situe au cœur d’un « désert biologique » océanique. Les images fournies par les satellites qui mesurent la concentration de chlorophylle des océans ont révélé qu’une zone située en plein Pacifique Sud, autour de la fameuse île aux statues de pierre, recelait la plus faible teneur en chlorophylle de la planète.

    Qui dit chlorophylle dit phytoplancton. C’est en se basant sur cette relation que des cartes de la richesse des océans ont pu être déduites de la ‘’couleur’’ enregistrée par les satellites comme SeaWiFS et MODIS pour la NASA, MERIS pour l’ESA et le CNES.

    Histoire

    Cette île formant la limite est de l'Océanie, est célèbre pour les vestiges mégalithiques des premières civilisations pascuannes. Le patrimoine archéologique comprend près de 300 autels de pierres taillées en terrasses - les ahû - et environ 500 statues de pierres - les moai - d'environ 4,50 m de haut. Certaines sont encore à l'état d'ébauches dans leurs carrières. La carrière principale, celle de Rano Raraku, sur les flancs et dans le cratère d'un volcan permet de voir un très grand nombre de moai. Certains sont terminés et dressés au pied de la pente, d'autres encore dans différents états, de l'ébauche à la quasi-finalisation.

    En dehors de ce patrimoine spectaculaire, les premières civilisations pascuanes ont laissé des tablettes et des sculptures en bois, des pétroglyphes dont la signification n'est pas encore déchiffrée. L'origine des différentes vagues de peuplement est encore controversée (polynésien ou sud-américain).

    On pense que l'île a été découverte initialement par des polynésiens (le Roi Hotu Matua) autour des années 400 après J.C.. Les Polynésiens, sur des catamarans, seraient partis des îles Marquises pour échapper à des guerres ou une catastrophe naturelle. Les premiers moai ressemblent beaucoup aux tiki que l'on peut voir dans les îles de Polynésie (Hiva Hoa des Marquises, Tahiti, ...).

    L'île de Pâques est surtout connue pour les fameux mystères qui entourent la fabrication, mais surtout le transport et l'élévation des moai (transport d'un bloc de basalte de 2,5 à 9 m de haut sur parfois près de 20 kilomètres). Ce que l'on sait moins c'est que les premiers découvreurs trouvèrent sur l'île des plaquettes de bois couvertes de signes (les plaquettes Rongo-Rongo) qui restent toujours à ce jour indéchiffrables. Ces plaquettes s'ajoutent au mystère de l'île de Pâques car elles sont uniques en Polynésie (la culture polynésienne n'utilisant pas d'écriture).

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    L'île de Pâques est surtout connue pour les fameux mystères qui entourent la fabrication, mais surtout le transport et l'élévation des moai (transport d'un bloc de basalte de 2,5 à 9 m de haut sur parfois près de 20 kilomètres). Ce que l'on sait moins c'est que les premiers découvreurs trouvèrent sur l'île des plaquettes de bois couvertes de signes (les plaquettes Rongo-Rongo) qui restent toujours à ce jour indéchiffrables. Ces plaquettes s'ajoutent au mystère de l'île de Pâques car elles sont uniques en Polynésie (la culture polynésienne n'utilisant pas d'écriture).

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    On pense que l'île a été découverte initialement par des polynésiens (le Roi Hotu Matua) autour des années 400 après J.C.. Les Polynésiens, sur des catamarans, seraient partis des îles Marquises pour échapper à des guerres ou une catastrophe naturelle. Les premiers moai ressemblent beaucoup aux tiki que l'on peut voir dans les îles de Polynésie (Hiva Hoa des Marquises, Tahiti, ...).

    L'île de Pâques est surtout connue pour les fameux mystères qui entourent la fabrication, mais surtout le transport et l'élévation des moai (transport d'un bloc de basalte de 2,5 à 9 m de haut sur parfois près de 20 kilomètres). Ce que l'on sait moins c'est que les premiers découvreurs trouvèrent sur l'île des plaquettes de bois couvertes de signes (les plaquettes Rongo-Rongo) qui restent toujours à ce jour indéchiffrables. Ces plaquettes s'ajoutent au mystère de l'île de Pâques car elles sont uniques en Polynésie (la culture polynésienne n'utilisant pas d'écriture).

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    L'île de Pâques est surtout connue pour les fameux mystères qui entourent la fabrication, mais surtout le transport et l'élévation des moai (transport d'un bloc de basalte de 2,5 à 9 m de haut sur parfois près de 20 kilomètres). Ce que l'on sait moins c'est que les premiers découvreurs trouvèrent sur l'île des plaquettes de bois couvertes de signes (les plaquettes Rongo-Rongo) qui restent toujours à ce jour indéchiffrables. Ces plaquettes s'ajoutent au mystère de l'île de Pâques car elles sont uniques en Polynésie (la culture polynésienne n'utilisant pas d'écriture).

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    En dehors de ce patrimoine spectaculaire, les premières civilisations pascuanes ont laissé des tablettes et des sculptures en bois, des pétroglyphes dont la signification n'est pas encore déchiffrée. L'origine des différentes vagues de peuplement est encore controversée (polynésien ou sud-américain).

    On pense que l'île a été découverte initialement par des polynésiens (le Roi Hotu Matua) autour des années 400 après J.C.. Les Polynésiens, sur des catamarans, seraient partis des îles Marquises pour échapper à des guerres ou une catastrophe naturelle. Les premiers moai ressemblent beaucoup aux tiki que l'on peut voir dans les îles de Polynésie (Hiva Hoa des Marquises, Tahiti, ...).

    L'île de Pâques est surtout connue pour les fameux mystères qui entourent la fabrication, mais surtout le transport et l'élévation des moai (transport d'un bloc de basalte de 2,5 à 9 m de haut sur parfois près de 20 kilomètres). Ce que l'on sait moins c'est que les premiers découvreurs trouvèrent sur l'île des plaquettes de bois couvertes de signes (les plaquettes Rongo-Rongo) qui restent toujours à ce jour indéchiffrables. Ces plaquettes s'ajoutent au mystère de l'île de Pâques car elles sont uniques en Polynésie (la culture polynésienne n'utilisant pas d'écriture).

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    L'île de Pâques est surtout connue pour les fameux mystères qui entourent la fabrication, mais surtout le transport et l'élévation des moai (transport d'un bloc de basalte de 2,5 à 9 m de haut sur parfois près de 20 kilomètres). Ce que l'on sait moins c'est que les premiers découvreurs trouvèrent sur l'île des plaquettes de bois couvertes de signes (les plaquettes Rongo-Rongo) qui restent toujours à ce jour indéchiffrables. Ces plaquettes s'ajoutent au mystère de l'île de Pâques car elles sont uniques en Polynésie (la culture polynésienne n'utilisant pas d'écriture).

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    On pense que l'île a été découverte initialement par des polynésiens (le Roi Hotu Matua) autour des années 400 après J.C.. Les Polynésiens, sur des catamarans, seraient partis des îles Marquises pour échapper à des guerres ou une catastrophe naturelle. Les premiers moai ressemblent beaucoup aux tiki que l'on peut voir dans les îles de Polynésie (Hiva Hoa des Marquises, Tahiti, ...).

    L'île de Pâques est surtout connue pour les fameux mystères qui entourent la fabrication, mais surtout le transport et l'élévation des moai (transport d'un bloc de basalte de 2,5 à 9 m de haut sur parfois près de 20 kilomètres). Ce que l'on sait moins c'est que les premiers découvreurs trouvèrent sur l'île des plaquettes de bois couvertes de signes (les plaquettes Rongo-Rongo) qui restent toujours à ce jour indéchiffrables. Ces plaquettes s'ajoutent au mystère de l'île de Pâques car elles sont uniques en Polynésie (la culture polynésienne n'utilisant pas d'écriture).

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Ces premiers peuples avaient réussi à construire, à partir de ressources très limitées, une société technologiquement avancée. Ils avaient dressé des centaines de statues mais en utilisant les importantes ressources en arbres dont ils disposaient. Dès l'an 1600, l'île avait perdu la majeure partie de sa végétation et ses habitants plongèrent peu à peu dans le cannibalisme et l'esclavage.

    Elle fut découverte par le navigateur néerlandais Jacob Roggeveen le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4000 habitants. Elle fut annexée par l'Espagne en 1770 et devint possession chilienne en 1888.

    Depuis peu, le patrimoine exceptionnel de l'île est protégé. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillées, enserrent les zones des vestiges.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    La communauté Rapa Nui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

    Depuis peu, le


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :