• si l'effet de serre est une bonne chose pourquoi nous inquiètons-nous?

      

    L'effet de serre est un phénomène naturel totalement indispensable à la vie sur Terre car il participe à l'équilibre thermique de la planète. Sans lui, la température de notre planète ne serait pas de 15°C mais de -18°C.

    Néanmoins des gaz comme le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et l'oxyde nitreux (N2O) accroissent l'effet de serre. Contenus dans l'atmosphère, ces gaz, qu'on dit à effet de serre (GES), agissent comme les vitres d'une serre. Ils empêchent une partie de l'énergie solaire reçue par la Terre de repartir dans l'espace. Et ce phénomène engendre un réchauffement climatique. Avec l'ère industrielle, les émissions de ces gaz ont augmenté, accroissant leur concentration dans l'atmosphère. Il y a aujourd'hui 40% de plus de GES dans l'atmosphère qu'avant l'ère industrielle.

    Le réchauffement climatique a provoqué une hausse moyenne des températures de 0,4°C depuis la fin du 19e siècle (au moins un degré au Canada). Les experts du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prédisent dans leur rapport, publié en 2001, que l'effet de serre occasionnera une augmentation des températures de 1,4 à 5,8 °C au cours du siècle à venir. Cela pourrait avoir des conséquences désastreuses, telle la fonte rapide des glaces polaires et des glaciers qui conduirait à une élévation du niveau des océans de près de 50 cm. Mais les changements climatiques causent aussi des phénomènes extrêmes, tels les ouragans, cyclones, tornades, tempêtes et autres inondations.  

    L'effet de serre est un phénomène naturel totalement indispensable à la vie sur Terre car il participe à l'équilibre thermique de la planète. Sans lui, la température de notre planète ne serait pas de 15°C mais de -18°C.

    Néanmoins des gaz comme le dioxyde de carbone (CO2), le méthane (CH4) et l'oxyde nitreux (N2O) accroissent l'effet de serre. Contenus dans l'atmosphère, ces gaz, qu'on dit à effet de serre (GES), agissent comme les vitres d'une serre. Ils empêchent une partie de l'énergie solaire reçue par la Terre de repartir dans l'espace. Et ce phénomène engendre un réchauffement climatique. Avec l'ère industrielle, les émissions de ces gaz ont augmenté, accroissant leur concentration dans l'atmosphère. Il y a aujourd'hui 40% de plus de GES dans l'atmosphère qu'avant l'ère industrielle.

    Le réchauffement climatique a provoqué une hausse moyenne des températures de 0,4°C depuis la fin du 19e siècle (au moins un degré au Canada). Les experts du Groupe intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) prédisent dans leur rapport, publié en 2001, que l'effet de serre occasionnera une augmentation des températures de 1,4 à 5,8 °C au cours du siècle à venir. Cela pourrait avoir des conséquences désastreuses, telle la fonte rapide des glaces polaires et des glaciers qui conduirait à une élévation du niveau des océans de près de 50 cm. Mais les changements climatiques causent aussi des phénomènes extrêmes, tels les ouragans, cyclones, tornades, tempêtes et autres inondations.  


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :